Pharmacie CHIAP : en savoir plus
  • La lutte contre la iatrogénie :

« Ensemble des troubles imprévisibles ou non prévus pouvant survenir à la suite d’une action médicale »

C’est l’une des priorités de la pharmacie. L’équipe pharmaceutique travaille en collaboration avec le corps médical, avec pour objectif de diminuer les risques iatrogènes. Grâce à un recueil actif des dysfonctionnements du circuit du médicament et des dispositifs médicaux et à une analyse régulière des dysfonctionnements rencontrés, des mesures d’amélioration sont mises en place afin d’assurer une sécurité maximale à ce circuit.

  •  Les vigilances :

Les pharmaciens contribuent à la sécurité du patient en signalant les effets indésirables dus aux médicaments et en surveillant la qualité des dispositifs médicaux. Ils assurent le suivi et la transmission de toutes les informations émanant de l’agence française de sécurité sanitaire concernant médicaments et dispositifs médicaux.

  • Les automates de dispensation

L’Article 13 de l’arrêté du 6 avril 2011 mentionne que le pharmacien doit assurer dans son intégralité l’acte de dispensation du médicament, associant à sa délivrance : l’analyse pharmaceutique de l’ordonnance médicale, la préparation éventuelle des doses à administrer et la mise à disposition des informations et les conseils nécessaires au bon usage du médicament.

La Pharmacie du CHIAP s’est donc organisée pour son secteur médicament autour de 2 automates UNIDOSE de la société Mach4® dans le courant de l’année 2013. Ils permettent  le conditionnement et la répartition des médicaments prescrits, par patient et par séquence d’administration. Ces automates sont directement interfacés avec le système de prescription informatique de l’établissement (DxCare). Ces sachets nominatifs contiennent une spécialité avec une quantité donnée horodatée, la forme et la couleur sont également mentionnés sur le sachet.

Cette préparation ne concerne que les formes orales sèches, à l’exclusion des stupéfiants, certains orodispersibles,  des spécialités comportant des précautions particulières destinées à éviter tout risque pour le personnel manipulant (anticancéreux…), des spécialités présentant un risque élevé de contamination croisée (ß-lactamines en comprimés, anticancéreux…) et les sachets.

Au mois de mars 2015, 12 services sont concernés par cette prestation sur le site d’Aix : Cardiologie, SI Cardiologie, Court Séjour Gériatrique, Diabétologie, Ehpad, Hématologie, Médecine Physique et Réadaptation, Moyen Séjour, Maladies Respiratoires, Néphrologie, Neurologie, Rhumatologie.

370 700 sachets pour les patients hospitalisés ont été produits en 2014. En moyenne 1500 sachets nominatifs sont produits tous les jours pour les services de soins (rajout de 1700 sachets nominatifs hebdomadaires produits le mardi pour l’EHPAD) et 3800 le vendredi pour le week-end.

  • Les essais cliniquesLes essais cliniques portant sur les médicaments ont pour objectif, selon le cas, d’établir ou de vérifier le devenir du médicament dans l’organisme, le mécanisme d’action du médicament notamment, et/ou son efficacité et sa tolérance, dans le cas d’un nouveau médicament ou d’une nouvelle façon d’utiliser un traitement connu. Pour débuter, l’essai doit avoir obtenu un avis favorable du Comité de protection des personnes (C.P.P.) et une autorisation de l’Agence Nationale de sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM).

Un essai clinique est une recherche biomédicale organisée et pratiquée sur l’Homme en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales.

L’essai peut se faire chez le volontaire malade ou le volontaire sain.

La Pharmacie du CHIAP participe aux aspects pharmaceutiques d’un nombre important d’essais cliniques réalisés au sein de l’établissement, dans divers domaines :

  • neurologie (maladie d’Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques…),
  • cancérologie (pneumologie, hématologie, gynécologie…)
  • hépato-gastro-entérologie (hépatites)
  • SIDA, ophtalmologie, rhumatologie, cardiologie, réanimation…

Des essais cliniques de dispositifs médicaux sont également menés au CHPA notamment dans le service de cardiologie

Les rôles du pharmacien dans les essais cliniques sont multiples :

  • gestion administrative du dossier (vérification des mentions et pièces réglementaires obligatoires, gestion de la documentation et archivage)
  • réception, stockage, dispensation, réapprovisionnement des produits à l’étude
  • gestion des stocks, des retours de traitement et des périmés
  • préparation éventuelle des formes injectables.

Le pharmacien en charge d’un essai clinique est aussi là pour fournir au patient, au moment de la dispensation, toute information nécessaire sur le traitement reçu ou la recherche à laquelle il participe.